jeudi 21 septembre 2017

RETOURS SUR MANIFESTATION Tulle (19) 15/09/2017 De la fureur de vivre au risque du suicide Prévenir, repérer, comprendre

Suicide Le Pr Terra invité des Pupilles de l’Enseignement public Brive-la-Gaillarde   Publié le 20/09/2017  http://www.lamontagne.fr*
Cette journée était organisée dans le cadre de l’appel à projet de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine et du Contrat Local de Santé Haute Corrèze.? © Photo PEP19

Professionnels de la santé et de l’éducation ont échangé autour de la thématique du suicide des jeunes à l’invitation des PEP de la Corrèze, vendredi à Tulle.

La Maison des Ados, gérée par les PEP de la Corrèze, a organisé en partenariat avec l'association le Fil d'Ariane, une conférence sur les risques suicidaires à l'adolescence.

Devant près de 200 personnes, professionnels de l'Éducation nationale, du conseil départemental, des PEP19 mais aussi des étudiants de POLARIS et de l'IFSI, réunis dans l'amphithéâtre du conseil départemental à Tulle, Jean-Louis Terra (*) a échangé sur cette thématique.

Selon le Défenseur des enfants, « 93 % des adolescents et des jeunes vont bien. Cependant chaque année en France, presque 500 d'entre eux mettent fin à leurs jours ».

« On compte 200 tentatives pour un suicide chez les jeunes » a précisé le professeur Terra. « Et 30 % des filles révèlent avoir eu des idées suicidaires au cours de l'année écoulée contre 20 % des garçons. La proportion est considérable si on la compare aux adultes ou aux personnes âgées ».

Pour Jean-Louis Terra, ce qui importe, « c'est la mobilisation autour des jeunes ». « Il y a ceux qui vont mal chroniquement, qui cumulent les facteurs de risques et les troubles profonds, on parle alors de pathologie. Ceux-là sont souvent repérés. Et il y a tous ceux pour qui rien ne laisse penser que l'idée suicidaire est présente. Ils sont discrets, presque invisibles, ils passent au travers des mailles du filet, et on entend souvent après "on n'a rien vu venir" ». Mettre des mots

Pour le professeur Terra, la prévention passe avant tout par le dialogue. « Il faut aller vers les jeunes et ne pas attendre qu'ils demandent de l'aide, il faut aussi ne pas avoir peur de poser les questions essentielles et leur permettre de poser des mots sur leur vécu, leurs souffrances, leurs peurs. C'est après cette étape que l'on peut les aider à gérer leurs émotions, à remettre de l'ordre dans leurs idées ».

La prévention, la formation de « véritables sentinelles pour enrichir le territoire » ont été abordées tout au long de la journée, avec la présentation de la plateforme de l'IREPS ou le protocole mis en œuvre au sein du centre hospitalier de Brive.

En Corrèze, Guy Desclaux, psychologue au CMPP départemental, et Isabelle Rigault Vacher, éducatrice à la Maison des ados, sont formés à la méthode Terra. Ils ont déjà organisé six séances de formation pour quelque 50 sentinelles. La prochaine aura lieu à Ussel les 19 et 20 octobre.

La prévention passe enfin et surtout par le soutien à la parentalité. « Il faut aider ceux qui sont les premiers aidants naturels à regagner des mètres carrés d'autorité, dans une relation saine, lorsque plus rien ne fonctionne », a insisté le Pr Terra.

« À Tulle, a-t-il conclu, vous avez beaucoup de murs de falaises. La prévention passe par l'affichage de messages forts. On pourrait imaginer des messages tags du style "Être fort, c'est demander de l'aide" ou "Ne pas en parler peur tuer, en parler peut sauver" ».

(*) Professeur de psychiatrie à l'université de Lyon 1, chef de secteur d'un service psychiatrique en banlieue lyonnaise, mais aussi responsable du Centre de prévention du suicide et d'une unité psymobile. Blandine Hutin-Mercier
 

 ***

1er post : 21/07/2017

De la fureur de vivre au risque du suicide
Prévenir, repérer, comprendre

Conférence débat avec Le Professeur TERRA, Chef de service de prévention du suicide  du Centre Hospitalier du Vinatier, Lyon


Vendredi 15 Septembre 2017
8h30 -12h et 13h30-16h30

Amphithéâtre Conseil Départemental Tulle
Entrée gratuite – Tout public
Organisée par la Maison des Adolescents de la Corrèze
Cette manifestation s'inscrit dans le cadre de l'appel à projet ARS en partenariat avec le Fil d'Ariane.




Renseignements auprès de Madame Rigault-Vacher
tel :06.03.72.46.33.
Les inscriptions sont à envoyer sur la boite mail : i.rigault-vacher@pep19.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire